Se déplacer à vélo en ville : usages, praticabilité, enjeux

Vélocité86 interviendra aux côtés de Matthieu Adam, docteur en géographie, membre du programme de recherche « Véléval : Évaluation de la praticabilité à vélo des espaces urbains » au café-débat « Se déplacer à vélo en ville : usages, praticabilité, enjeux » le 6 avril à partir de 18h à la Cyclerie Café.

Cet événement est organisé par Cassini, association des étudiants géographes de Poitiers, en ouverture de La Nuit de la Géographie 2018 – Poitiers.

Avec le soutien de Département de Géographie, Université de Poitiers, La Cyclerie Café, UFR SHA – Poitiers.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

Assemblée générale annuelle

A l’occasion de son assemblée générale annuelle, Vélocité.86 propose une après-midi sur le thème du vélo, le samedi 10 mars 2018.

  • à 15h : balade à vélo, rendez-vous place du Maréchal Leclerc pour une découverte des aménagements vers Fontaine-le-Comte.
  • à 17h : Assemblée générale annuelle, à la Maison de la solidarité, 22 rue du pigeon blanc. C’est le moment de faire le bilan de l’année écoulée et de discuter des projets pour 2018.
  • apéritif offert pour clore l’assemblée générale.
  • repas convivial où chaque participant apporte un plat à partager.
L’assemblée générale est ouverte à tous, mais seuls les adhérents à jour de leur cotisation pourront prendre part aux votes.
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

Sortie Vélocité / Tous En Selle sur le campus universitaire de Poitiers

Participants : 7 dont T. (8 ans) et dont 2 cyclistes quotidiens centre-ville -> Faculté. Merci à eux pour l’apport de leur expérience quasi quotidienne de ce parcours.

Visite : Découverte des nouveaux aménagements pour les cyclistes sur le campus universitaire.

Trajet : Départ Place Leclerc – Rue Jean-Jaurès – Pont Neuf – Rue du Faubourg du Pont Neuf – Avenue du Recteur Pineau – Campus par le côté de l’avenue Jacques Cœur jusqu’à l’IUT et l’arrière du Centre équestre – Retour par le campus côté avenue du recteur Pineau puis Faubourg du Pont Neuf.

 

● Points particulièrement noirs du trajet.

Constats :

1. Montée Faubourg du Pont Neuf.

1.1 Arrêt bande cyclable aux feux de la prison (direction faculté) jusqu’après l’arrêt de bus.

Proposition : damier pour traverser le carrefour et quelques mètres de piste jusqu’à l’arrêt de bus (marquer la présence du cycliste).

1.2 Fin piste cyclable au n° 252 du faubourg du Pont Neuf juste à l’entrée du virage et avant le rondpoint (jonction avec av. du Recteur Pineau et de l’av. Jacques Cœur). Effet de cisaillement DANGER

Proposition : poursuivre la bande cyclable jusqu’au rondpoint.

2. Avenue du Recteur Pineau – DANGER

Pas de bande cyclable sur l’avenue du Recteur Pineau direction faculté entre l’avenue Kennedy et le rondpoint d’entrée du campus – DANGER vu la fréquentation en voitures vélos et bus.

Proposition : créer piste cyclable sur l’avenue du Recteur Pineau depuis l’avenue Kennedy .

3. Campus

3.1 Découverte des nouveaux parkings à vélos. Près de 1000 emplacements ont ainsi été aménagés sur le campus. Une excellente initiative des services de la Faculté.

 

 

 

 

 

 

 

Photo du parking vélos devant la bibliothèque. Protection contre la pluie et le vent, points d’attache, grand nombre d’appuis. Même l’éclairage avec détecteur de présence pour retrouver son vélo et le trou de la serrure de l’antivol la nuit. Un grand bravo.

3.2 Bande cyclable rue Georges Bonnet (parallèle à l’avenue Jacques Cœur, côté campus).

Voie cyclable double-sens mais sur à peine 2 mètres de large (donc difficile de se croiser en temps normal sana être très attentif), mais également bordée de potelets (l’idée est bonne de marquer fortement la piste vis-à-vis de voitures, mais dans la pratique les potelets présentent un danger pour le cycliste qui a tendance à s’en écarter) et puis surtout présente des chicanes régulières déjà pas simples à passer pour un seul vélo alors en croiser 2 est mission impossible).

Proposition : Mériterait beaucoup mieux ! A revoir.

 

 

 

 

 

 

 

Photo piste ? bande ? cyclable rue Georges Bonnet, ses potelets et ses chicanes

3.3 Accès campus par l’arrière du Centre Equestre.

Plusieurs cyclistes qui rejoignent le campus depuis Mignaloux Beauvoir ou Le Breuil Mingot accèdent par des petites routes ou petits chemins à l’arrière du Centre Equestre mais demandent un aménagement du passage souterrain sous la rocade : aménager une bande du chemin qui soit cyclable quel que soit le temps (le passage des chevaux rend certains passages boueux et impossibles en cas d’humidité) et demandent à refaire l’éclairage du tunnel.

Proposition : aménager une partie de la largeur du chemin pour les piétons et les vélos et réparer l’éclairage du tunnel.

3.4 Parkings à vélos.

Il reste du travail à faire. Pourquoi avoir gardé des pinces-roues face au restaurant universitaire Champlin ? Un abri serait le bienvenu. Mais peut-être est-ce prévu ?

 

 

 

 

 

Photo des pinces-roues face à Champlin. A quand un bel abri ?

Petite précision : nous n’avons pas amené la roue pour la photo ! Elle est «naturellement» là.

4. Sortie par l’avenue du recteur Pineau vers le centre-ville.

Attention DANGER EXTREME pour traverser la voie Kennedy.

 

 

Le cycliste arrive en ❶ par une voie vélo-bus. Mais cette voie bus tourne à droite aux feux. I L NE FAUT DONC PAS RESTER DANS CETTE FILE .

La deuxième file ❷ est pour tourner à droite pour les voitures : double risque de se faire littéralement écraser au carrefour. N E SURTOUT PAS RESTER DANS CETTE FILE NON PLUS .

Le cycliste doit se déporter de 2 files sur la gauche ❸ pour aller tout droit et espérer pouvoir franchir le carrefour vivant. MISSION IMPOSSIBLE à la sortie des facs le soir Proposition : Il est impératif de réaménager ce carrefour avant d’avoir un cycliste écrasé à cet endroit ! Demande maintes fois réitérée par Vélocité86.

Nota : traverser avec T. 8 ans qui nous accompagnait a été une expérience traumatisante pour les accompagnateurs !

5. Point annexe non visité mais rapporté par un des participants :

Pour faciliter le trajet depuis les hauts de St Benoit vers Le Grand Large puis la faculté, etc…, aménager le prolongement de l’avenue du Général De Gaulle au carrefour avec la route de Gencay en ouvrant aux cyclistes les grilles le long du bassin de rétention. Photo.

 

 

 

 

 

 

Ouvrir un passage le long du bassin de rétention ferait gagner du temps et de la tranquillité aux cyclistes (et aux piétons)

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

Rencontre avec Villovélo Niort

Le samedi 4 novembre, une délégation de 4 adhérents de Vélocité 86 s’est rendu à Niort pour rencontrer Villovélo. On a également retrouvé un adhérent de l’Atelier du petit plateau qui passait par là par hasard au retour de ses vacances à vélo.

Une première rencontre « officielle » qui a été l’occasion de découvrir les activités de l’association niortaise, au local temporaire mis à sa disposition par la ville de Niort :

  • un atelier vélo nouvellement créé qui rencontre un véritable succès.
  • une vélo-école qui débute doucement mais sûrement (on a même assisté à un premier cours).
  • le gravage bicycode
  • les « tours de roue » qui permettent de découvrir les équipements cyclables
  • les relations avec les différents acteurs (collectivités, entreprises…)

Après la fin de l’atelier, un moment convivial d’échanges autour d’un goûter fait maison a fait émerger l’idée de rencontres régulières des associations du Poitou (Vienne et Deux-Sèvres). Une idée qui doit faire son chemin en concertation avec tous les acteurs.

Vélocité86 chez Villovélo

Vélocité86 chez Villovélo

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

Sortie vélo avec les élus de Grand Poitiers

Sortie vélo avec les élus de grand Poitiers - 14 octobre 2017

Sortie vélo avec les élus de grand Poitiers – 14 octobre 2017

Suite à l’appel lancé par les trois associations/collectif pictaves Vélocité 86, l’Atelier du petit plateau et Vélorution Poitiers, une première mise en situation des élus s’est déroulée le samedi 14 octobre 2017. Nous remercions les 6 élus qui ont répondu à cet appel, dont 3 seulement étaient présents (Jacques Arfeuillère, Christiane Fraysse et Marie Madeleine Joubert, élus Osons Poitiers, conseillers municipaux de la ville de Poitiers), les autres étant excusés (Jules Aimé, élu Parti Socialiste, conseiller municipal de la ville de Poitiers / Manon Labaye, élue Osons Poitiers, conseillère municipale de la ville de Poitiers / Isabelle Soulard, élue Vienne à gauche, conseillère départementale de la Vienne).

C’est donc un peloton d’une vingtaine de personnes qui s’est élancé avec 30 minutes de retard (il fallait bien attendre un peu d’éventuels élus retardataires…) dans les rues de Poitiers.

  1. Place du Maréchal Leclerc
    • on apprécie Cœur d’agglo, qui permet une circulation apaisée dans le cœur de ville.
  2. entrée viaduc des Rocs
    • on ne sait pas où se situe le cheminement cyclable
    • si on veut prendre la piste, l’entrée en plan incliné, avec une bordure de trottoir est très dangereuse (idem pour les piétons d’ailleurs)
    • cette entrée de piste n’est lisible pour personne : vélos, autos, piétons… ce qui peut entraîner des conflits d’usage
    • pourquoi ne pas autoriser la circulation des cyclistes sur la voie avec les bus ?
    • comment rejoindre la piste cyclable en sortant du cinquième étage du parking Toumaï ? il faut traverser au niveau de l’arrêt de bus pour rejoindre la piste de l’autre côté, avec des trottoirs haut de 20 cm…
  3. Viaduc des Rocs
    • un bon moyen tranquille pour échapper à la circulation et au relief quand on doit relier le centre ville et Poitiers nord/ouest
  4. sortie viaduc des Rocs
    • où se poursuit la piste après le viaduc ? un panneau de fin de piste, puis plus rien…
    • quand on vient du haut de l’avenue de Nantes, aucune indication de l’entrée de piste, on ne voit  le panneau de piste cyclable qu’une fois qu’on l’a dépassé.
    • de même que de l’autre côté, la trajectoire vélo n’est lisible pour personne, autos ou vélos, ce qui engendre des conflits d’usage.
  5. Bas de l’avenue de Nantes
    • les pictogrammes vélo au sol ont été collés au trottoir, sur lequel stationnent des automobiles. Cela induit, à la fois pour les cyclistes et les automobilistes que la circulation des vélos doit se faire sur les pictogrammes, or il existe un fort risque d’ouverture des portières des automobiles. La nouvelle réglementation permet pourtant désormais de dessiner les pictogrammes plus au milieu de la chaussée (Décret n° 2015-808 du 02 juillet 2015).
    • Sur cette portion le revêtement sur le bord droit est très abîmé, ce qui crée un risque de chute pour les cyclistes.
  6. Porte de Paris
    • C’est une des gros points noirs en terme de circulation à Poitiers. Si nous admettons que cet aménagement cyclable n’est pas aisé, les grands travaux réalisés sur ce carrefour il y a 2 ans auraient pu être l’occasion d’intégrer les déplacements doux comme l’exige désormais la loi LAURE. Occasion manquée : rien n’a été prévu pour les vélos, si ce n’est leur demander d’emprunter les cheminements piétons s’ils ne sont pas assez téméraires pour se frotter aux carrosseries.
  7. Boulevard Grand Cerf
    • de la Porte de Paris vers la gare, aménagement correct avec une voie de bus partagée, un « tout droit cycliste » au carrefour avec rue Grignon de Montfort.
    • en revanche, la voie s’arrête au niveau de l’entrée du parking Toumaï, sur cette voie très fréquentée, on est « poussé » par les automobiles qui suivent, et ce, malgré la zone 30. Une situation très désagréable.
  8. Boulevard Solférino
    • La piste est sur le trottoir droit pour monter. Mal identifiée, sauf par un panneau en bas du boulevard, des restes de marquage au sol anciens, qui semblent recouverts d’une couche goudronnée, mais dont la « couverture » se désagrège entretient le flou sur le véritable usage du « trottoir ». Conflits avec les piétons qui n’identifient pas la piste.
    • Un escalier piéton débouche directement du haut de la ville, aucune indication pour prévenir les cyclistes créant un danger pour les piétons et les cyclistes.
    • Pour les courageux qui s’aventurent sur la chaussée… l’inconfort est considérable, frôlés de près par les voitures, les bus et les cars qui sont nombreux sur cet axe.
  9. Rue de la Marne

    • arrêté au feu au carrefour avec la rue, on peut se trouver en conflit avec un bus qui ne peut tourner sans empiéter sur la piste. Il faudrait reculer le feu vélo pour éviter le problème.
    • pas d’indication visuelle pour les voitures (ni panneaux, ni pictos au sol) qu’elle peuvent croiser des vélos, ce qui entraîne des conflits
    • impossibilité de croiser avec un bus
    • déboucher au carrefour en haut de la rue est très dangereux, toutes les automobiles tournent très à gauche en venant des rues Arthur Ranc et des Ecossais. Il faudrait avertir les automobilistes que des vélos peuvent se trouver à cet endroit.

Et pour la suite ?

Si on ne peut que regretter le peu d’intérêt suscité par cet appel auprès de nos élus, nous envisageons de réitérer ce type de rendez-vous, qui nous a valu de très bons retours dans la presse locale avec pas moins de 5 ou 6 publications.

Mais sans attendre, les élus et les citoyens qui souhaitent nous rencontrer pour échanger sur les problématiques vélo sont invités à nous contacter ou à nous rejoindre lors de nos sorties mensuelles, le deuxième samedi du mois à 14h, place du Maréchal Leclerc, ou lors de nos réunions mensuelles, le troisième lundi du mois à 19h, à la Maison de la Solidarité à Poitiers.

Attention : exceptionnellement la sortie de novembre aura lieu le 18/11. Destination : campus universitaire.

Revue du web – les principaux articles

Centre presse :

France 3 Poitou-Charentes :

Radio Pulsar :

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

L’eau courante à Poitiers (sortie vélo) – Journées du Patrimoine

Journées du patrimoine 2017Vélocité 86 propose une visite à vélo sur le thème de l’eau courante à Poitiers pour les Journées du patrimoine.

Découverte du patrimoine lié à l’arrivée de l’eau courante à Poitiers : château d’eau de Blossac, arcs de Parigny… (trajet : 15km, durée : 2h30)

Deux rendez-vous :
Samedi 16 à 14h30 et dimanche 17 à 10h, départ devant l’office de tourisme à Poitiers.

Venez nombreux !

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

Appel à candidatures auprès des élus de Grand Poitiers pour une mise en situation cycliste

bandeau logos

Dans le cadre de leurs actions pour promouvoir l’usage du vélo, Vélocité 86, l’Atelier du petit plateau et le collectif Vélorution Poitiers lancent un appel à candidature auprès des élus de Grand Poitiers. Chaque élu volontaire participera à une sortie vélo d’études le 14 octobre 2017, 14h, départ place du Maréchal Leclerc, afin d’appréhender en conditions réelles, les difficultés de circulation auxquelles les cyclistes sont quotidiennement confrontés.

Comment participer ?

La seule condition pour participer est d’être élu de Grand Poitiers et de venir avec son vélo. Pour répondre à cet appel, il suffit d’envoyer une lettre de candidature à Vélocité 86 présentant son profil (nom, prénom, commune du mandat, mandat).

Cette lettre de candidature est à adresser à velocite.86@fubicy.org

Télécharger l’appel à candidature

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

Baromètre des villes cyclables

baromètre des villes cyclablesL’enquête de la Fédération de Usagers de la Bicyclette « Baromètre des villes cyclables » est lancée ! 😀👍

Tous les cyclistes de France sont invités à répondre pour exprimer leur ressenti lors de déplacements à vélo.

Les résultats donneront lieu à un classement des villes cyclables, selon les cyclistes et détermineront si votre ville est faite pour le vélo 🚲

Donnez votre avis d’usager en 5 minutes et partagez l’enquête autour de vous sur https://www.parlons-velo.fr/barometre-cyclabilite

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail

Sortie vélo du samedi 11 mars 2017

Vous êtes en centre ville, et si vous alliez faire un tour à Emmaüs ?

Puisque la rue de la Tranchée n’est pas en double sens cyclable, vous empruntez la rue magenta et la traversée de Blossac qui se termine par sa célèbre descente d’escalier (1). A peine sorti du centre ville, vous êtes déjà en rupture d’itinéraire cyclable. En bas de l’escalier, n’espérez pas remonter derechef sur votre monture, il faudra d’abord affronter la traversée piétonne du carrefour de la Madeleine.

Vous êtes passés de l’autre côté ? Bravo ! Les pieds bien calés sur les pédales, vous pouvez vous engager avenue de la libération, sur la voie réservée aux bus, qui se transforme rapidement en bande cyclable.

Au premier carrefour, vous vous rendez compte que vous avez oublié votre casse-croûte ? Pas de panique ! un commerce de proximité vous attend (presque à toute heure), vous descendez de vélo et cherchez désespérément du regard où accrocher votre monture… il faut traverser le boulevard et faire 50 m en arrière pour trouver les arceaux. C’est drôle, à voir le stationnement des deux-roues motorisés, on jurerait pourtant qu’il y aurait la place pour quelques arceaux ici ! (2)

Le réapprovisionnement est fait, plus de risque d’hypoglycémie, deux options s’offrent à vous :

  1. Vous continuez avenue de la libération, puis avenue du 8 mai 1945, sur la bande cyclable qui  rétrécit à vue d’œil jusqu’à la rocade. Vous avez vu ce que ça donne au carrefour avec la rue de Chilvert, coincé entre le décrochage du trottoir qui protège le passage piéton et un colosse de 10 tonnes ? (3)
  2. Vous cherchez un chemin de traverse à l’abri des fortes circulations. Nous, on a opté pour celle-ci… on tourne à droite.

Vous enchaînez maintenant des rues tranquilles : Bernard Palissy, Saint-Jacques, Abbé de l’épée, Pierre Plastique, Blaise pascal, allée des roseaux. Vous pouvez regagner l’avenue de la Libération par un raccourci interdit aux vélos au bout de l’allée des roseaux (4). Si le passage est trop étroit pour y autoriser la circulation des vélos (on passe à pied, vélo à la main), on pourrait imaginer une signalétique un peu plus conviviale qu’un sens interdit…

Vous traversez l’avenue de la libération au carrefour des trois bourdons pour vous engager rue Georges Delaunay. A gauche, vous empruntez le bucolique chemin de l’Hermitage avec une vue splendide sur la vallée du Clain. Vous rattrapez la rue de la Matauderie par la rue de l’Hermitage, la traversée devant l’école de l’Hermitage, la route de Ligugé et la rue François Berthelot. Nous, on s’est étonné que la rue de Parigny ne soit pas en double sens cyclable (5)… elle parait pourtant être limitée à 30km/h, entre deux portions à 30km/h sur la rue de l’Hermitage et la route de Ligugé…

Rue de la Matauderie, vous y êtes, foncez ! c’est tout droit.

Ah ben non ! il faut franchir la rocade et le récent réaménagement du carrefour interdit désormais la traversée (6) !! On est devant une vraie belle rupture d’itinéraire cyclable sur un parcours à l’abri de la circulation. Il faut rejoindre le carrefour de l’avenue du 8 mai 1945 (un des plus sympathiques pour les cyclistes à Poitiers…), de la rue de la Garenne, ou de la route de Ligugé.

Vous avez fait votre détour et traversé la rocade ? respirez… vous touchez au but ! Désormais, plus de grosse mauvaise surprise. De ce côté, la rue de la Matauderie est en sens unique pour les voitures avec une bande cyclable dans l’autre sens, certes, mal entretenue (8). Vous pouvez rattraper le lycée du Bois d’amour avec la toute nouvelle piste cyclable (7) ouverte en fin d’année 2016 et plus loin la zone commerciale de Poitiers Sud. Ensuite, la rue est de nouveau en double sens jusqu’à Emmaüs. C’est étroit, le bitume est en très mauvais état avec de gros trous en bord de route, et c’est assez fréquenté le samedi… mais globalement, ça se passe pas trop mal jusqu’à destination.

Pour le chemin du retour, vous pouvez choisir de descendre vers la Varenne par la piste qui longe la rocade. La première partie, jusqu’à la route de Ligugé est à double sens, en bon état et sécurisée par des barrières en bois. L‘itinéraire cyclable est une fois de plus interrompu au carrefour avec la route de Ligugé (9), sans aucune indication, vous restez perplexe : reprendre la 4 voies ou passer à pied ? On ne voit même pas en arrivant que la piste reprend de l’autre côté (10). Jusqu’à la côte du vieux moulin, la piste, à sens unique (une autre piste existe de l’autre côté dans le sens de la montée), est en mauvais état, pas nettoyée et le revêtement est détruit par les racines. Au carrefour, pour reprendre à gauche, la traversée est bien sécurisée pour les vélos (11), même si on regrette que les cyclistes subissent un feu tricolore de plus que les voitures pour effectuer la même manœuvre…

Vous retournez à Poitiers par la rue de la Varenne (12), le chemin de la Varenne le long du Clain, puis traversez la passerelle flottante pour rejoindre le chemin de la grotte à Calvin, le pont SNCF, le chemin de la Cagouillère et le parc de Blossac.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail