Édito du nouveau Président de Vélocité 86

Vélocité 86 association engagée pour le vélo, mais pas seulement !

Il y a tout juste un an je participais à ma première réunion de Vélocité 86. J’ai retrouvé mes notes : bien des sujets abordés sous la houlette de Stéphane CULOT avec qui nous formons un tandem désormais pour animer le travail d’équipe. Le programme était dense et il y avait un besoin de replacer les différentes actions dans un nouveau projet associatif. Je n’oublierai pas cette soirée du 12 décembre 2019 pendant laquelle tout l’historique d’une initiative collective joyeuse et militante a été déroulé. C’était donc la première séance d’une réflexion sur le projet associatif “pour l’avenir” qui vient d’être adopté en Assemblée Générale ce 3 octobre 2020.

J’en profite tout de suite pour remercier les adhérent·e·s que le mauvais temps n’a pas dissuadé pour venir participer à ce moment important, essentiel, de notre vie démocratique associative, et celles et ceux qui ont fait la démarche utile d’adresser leur pouvoir, et malgré les conditions défavorables, d’être représentés et de nous soutenir.

Avec tous les sujets ouverts et dans cette actualité plus que chargée pour les pro-vélo à Poitiers, dans la Vienne et ailleurs, je réalise à quel point notre collectif a des atouts et que mon rôle consistera avant tout à faciliter lla concertation, les travaux de groupes, les consensus. Le contexte évolue vite pour le vélo, Stéphane l’a dit en ouverture de son rapport moral. La pratique au quotidien augmente très significativement, il y a un potentiel de mobilisation, les compétences autour des mobilités douces ou actives se renforcent chez les élu·e·s et dans les collectivités territoriales, de nouvelles associations voient le jour.

Je vois aussi que comme souvent en pareil cas celles et ceux qui avaient une longueur d’avance sont amenés à passer un nouveau cap. Cela tombe bien parce que notre association ne veut pas seulement faire la promotion du vélo. Nous n’avons pas non plus pour seule ambition que les usagers de la bicyclette se parlent entre eux. Ça va plus loin que cela, la concrétisation du projet associatif dans les mois qui viennent le montrera.

Les pionnier·ère·s qui fêtent 50 ans de militantisme sont tenaces pour de bonnes raisons – enjeux écologiques, santé, qualité de vie, éducation populaire – et ils sont véloces !

François Fuchs

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail

L’Assemblée Générale de Vélocité 86 du 3 octobre 2020 : en avant pour le projet associatif

Pas si facile d’organiser un temps fort de la vie associative en période de crise sanitaire Covid-19 et de se retrouver comme on le voudrait ! Par une pluie battante et alors qu’il fallait sortir de Poitiers intra muros pour se retrouver dans les locaux du centre sportif de …, la réunion s’est finalement bien tenue avec un Bureau au complet, une douzaine de participants et une vingtaine de votants. Mention spéciale pour notre adhérent venu à vélo très bien équipé pour les intempéries !


En deux temps – l’AG ordinaire puis l’AG extraordinaire – nous avons successivement donner quitus au président et à la trésorière, nous sommes revenus sur l’ensemble des activités de l’année 2019 (merci Gildas pour le diaporama) puis nous avons repris les travaux sur le projet associatif en le complétant avec les propositions des participant·e·s, avant de voter une évolution des statuts et d’élire les membres du nouveau bureau qui compte désormais 8 personnes.


En quoi consiste le projet associatif ?

Grâce au travail du groupe « projet » démarré en 2019 et animé par Frédérique et Fanny, toutes les deux ayant un bagage en conduite de concertation et en dispositifs participatifs, pour répondre à un besoin de renouvellement du fonctionnement collectif et pour mieux se préparer à l’action, c’est d’abord un diagnostic qui a été mené. Sur la base des valeurs communes bien explicitées, le positionnement de Vélocité 86 a été clarifié dans son environnement et dans un contexte du développement de l’usage de la bicyclette qui change indéniablement.

Ce qu’il ressort de ce travail, qu’il ne faut pas considérer comme terminé puisque le projet de l’association reste évolutif, ce sont d’abord trois grands objectifs pour lesquels Vélocité 86 s’organise et agit :

1er objectif : animer et développer la vie associative de Vélocité 86

En donnant la priorité au fonctionnement collectif, avec la volonté d’augmenter le nombre des adhérent·e·s actif·ve·s et en renforçant la communication.

2éme objectif : générer les initiatives, mobiliser, susciter les actions autour du vélo

En donnant toute leurs places aux idées et à l’engagement des adhérent·e·s, en particulier dans le cadre de groupes constitués pour chaque action, proposer davantage d’activités dans l’année, en phase avec les attentes.

3éme objectif : partager nos compétences pour aborder les problématiques liées aux mobilités actives

En mettant en avant l’importance du dialogue avec les acteurs du « système vélo », en particulier avec les publics à l’occasion de sorties mensuelles, aussi via une cartographie interactive en ligne pour guider et alerter.


Pourquoi fallait-il faire évoluer les statuts ?

Les nouveaux statuts mettent l’accent sur la dimension collective de l’activité Vélocité 86 dans son objet. Et l’article 2 « But et objet » fait désormais explicitement référence au projet associatif et à ses trois axes présentés ci-dessus.

Ainsi Vélocité 86 « a pour but de promouvoir collectivement l’usage de la bicyclette et de tout autre mode de déplacement actif tant pour les trajets quotidiens (y compris dans le cadre professionnel) que pour les loisirs, en ville et hors la ville ».

Et « L’association se dote d’un projet associatif évolutif. La finalité de l’association est de développer, améliorer, faciliter la pratique du vélo à Poitiers et dans la Vienne.

Quelle équipe pour mener le projet associatif ?

Suite l’AG et à la réunion de bureau du 8 octobre, les responsabilités au sein de l’équipe se répartissent ainsi entre les désormais 8 membres :

Poste dans le Bureau de Vélocité 86 Prénom, nom
Président François Fuchs
Vice-président Stéphane Culot
Trésorière Frédérique Pinault
Secrétaire Fanny Leleu
Vice-secrétaire Sarah Brèque
Membre actif Philippe Brault
Membre actif François Gazeau
Membre actif Gildas Merceron

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail

Assemblée générale 2020

Initialement prévue en mars, notre assemblée générale annuelle se déroulera samedi 3 octobre à 17h au complexe multisports de Saint-Nicolas, 156 route de Parthenay, pour faire le point sur les activités de l’association en 2019.

Le nombre participants est limité à 40, mesures sanitaires.obligent.  En raison de cette contrainte, priorité sera donnée aux adhérents.
Seuls les adhérents à jour de cotisation peuvent voter, il sera possible d’adhérer sur place.Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail

Réponse de Vélocité 86

En réponse au dire que Vélocité86 ne souhaitait pas être consultée par la Mairie de Poitiers, sur des aménagements cyclables, pendant la période de campagne des municipales.

Il est exact que, suite à une demande du Pôle Mobilités de Grand Poitiers, datée du 17 février 2020, qui nous invitait à une réunion le 11 mars 2020, nous avons répondu que nous « avions reçu avec plaisir » leur invitation et que nous étions « curieux de les rencontrer », mais que nous ne souhaitions pas participer à une réflexion sur cet aménagement cyclable en pleine période de campagne pour les élections municipales. Nous suggérions le report de cette réunion après le second tour. Notre réponse était justifiée par :

  • La campagne officielle pour l’élection municipale, qui débutait le 2 mars, élection pour laquelle le maire était candidat à sa propre succession.
  • l’ordre du jour, qui concernait l’axe Gare Poitiers – Gare du Futuroscope Chasseneuil du Poitou, sujet auquel Vélocité86 a contribué activement en proposant dès juillet 2019 à Grand Poitiers un tracé cyclable. L’urgence ne semblait pas absolue sur ce sujet qui a du reste disparu des dernières propositions.
  • Le fait que Vélocité86 offrait l’opportunité à tous les candidats de présenter à tous les citoyens et citoyennes leurs projets dans le cadre des « 10 Objectifs-Vélos pour Grand Poitiers » sur la plateforme Parlons Vélo Municipales 2020, mise en place par la Fédération des Usagers de la Bicyclette.

Prendre prétexte de notre refus d’interférer lors de la campagne pour ne pas nous consulter sur des aménagements mis en œuvre dans le cadre du déconfinement n’est pas correct. Comment occulter le phénomène Covid19 qui a remis au premier plan les bénéfices du vélo comme mode de transport doux. Cette période exceptionnelle aurait mérité une plus grande concertation. Nous ne regrettons pas d’avoir exprimé publiquement ce que nous pensons des projets en cours, que nous approuvons en partie. Il eut simplement été préférable qu’une concertation ait eu lieu avant l’annonce de ces projets.

Nous avons eu depuis des années des relations avec le service en charge des mobilités  de la Ville ou de Grand Poitiers. Nous avons toujours répondu à leurs sollicitations comme ils ont su nous recevoir si besoin. Comme le plan vélo le promet, nous souhaitons pouvoir continuer à apporter nos réflexions d’usagers au développement massif de la pratique en sécurité du vélo à Poitiers et Grand Poitiers.

Cordialement,

Vélocité86

 

  1. Vélocité86 n’est pas une organisation politique mais bien une association de bénévoles militant quotidiennement et modestement pour un avenir meilleur en soutenant les mobilités douces, plus respectueuses du climat, peu onéreuses et bénéfiques pour la santé de tous.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail

La fête du Vélo 2020 : Le vélo est à la fête !

La traditionnelle fête du vélo de début juin étant annulée, Vélocité86 vous invite samedi 6 juin à des Vélorutions surprises dans les rues de Poitiers.

Venez (re) découvrir des parcours urbains en petits groupes de 10 cyclistes maximum, dans le respect des règles de distanciation. Une occasion de pratiquer le vélo sur des itinéraires moins habituels, seul ou en famille.

Rendez-vous place de l’Hôtel de Ville samedi 06 juin à 10h15. Départ à 10h30 pour une arrivée Place du Marché à 11h30.

Quelques règles à respecter : Casque obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans et conseillé pour tous. Masque obligatoire pour les moments d’informations ou de regroupement hors vélo. Participer c’est s’engager à respecter le code de la route et les consignes des animateurs de Vélocité86.

Nous contacter :

Mail : Velocite86@fub.fr

Stéphane CULOT 06 95 99 74 15

Philippe BRAULT 06 13 76 25 06Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail

Lettre ouverte au Maire de Poitiers

Poitiers, le 2 juin 2020,

Lettre ouverte à M. le Maire de Poitiers et Président de la Communauté Urbaine Grand Poitiers

Monsieur,

Nous avons appris par la presse locale et régionale votre projet d’aménagement de certaines voies pour faciliter la circulation et la sécurité des cyclistes dans notre ville. L’intention est louable et qu’importent les motivations – engouement populaire pour la pratique du vélo comme mode de déplacement doux, échéance démocratique à venir ou opportunité Covid-19 – l’essentiel est que la pratique du vélo en zone urbaine face l’objet de votre attention. Certaines de vos propositions sont particulièrement intéressantes :

  • Le viaduc Léon Blum : Ne plus contraindre les cyclistes à emprunter le trottoir en les autorisant à circuler sur la chaussée n’est que du bon sens. Cela aurait dû être mis en place dès l’inauguration de la passerelle.
  • Le faubourg du Pont Saint Cyprien : en réserver le sens monté aux seuls cyclistes pour faciliter la liaison centre-ville vers le quartier des 3 Cités et vers Saint-Benoît est une bonne chose. Mais oubliez l’idée qu’un cycliste censé empruntera cet itinéraire pour se rendre au CHU ou au Campus. Nul ne fera des kilomètres et des mètres de dénivelés supplémentaires, et autant d’efforts en plus. Pour quel bénéfice ?
  • La « pénétrante » Malraux : l’aménager avec 2 voies cyclables protégées pour mettre en proximité les quartiers de St Eloi, Beaulieu et le centre-ville. Nous en rêvions, si vous le réalisez en sécurisant le parcours pour les cyclistes, nous vous applaudirons.

En ce qui concerne la liaison essentielle à Poitiers, le point noir dénoncé par les enquêtes de la FUB*, la liaison entre le Centre-ville et la zone « Stade Rébeilleau/Campus/CHU », nous sommes désappointés. Détourner les cyclistes du parcours le plus naturel, le plus court, le moins énergivore, pour qu’ils ne perturbent pas le flot des voitures qui transitent Faubourg du Pont-Neuf démontre une réelle volonté de privilégier l’usage des voitures vis-à-vis  des mobilités douces. Cela va à l’encontre du sens de l’Histoire.

Votre stratégie nous parait évidente : en proposant des trajets alternatifs plus difficiles, le test est voué à l’échec. Fin de l’épisode Covid-19 qui aurait pu être une opportunité pour affirmer une vraie volonté politique.

Vous avez soumis ce projet à divers voix pour être écouté. Vous vous êtes entourés de services techniques sûrement compétents dans leurs domaines. Si le sujet est la mobilité urbaine à vélo pourquoi ne pas avoir au moins consulté – à défaut d’écouter – les cyclistes ? Eux savent de quoi ils parlent. On ne décrète pas une ville cyclable. Elle l’est ou ne l’est pas et le dernier rapport de la FUB* est sans appel.

Dans l’attente de votre réaction cyclo-compatible, nous vous prions d’agréer, Monsieur, nos salutations les plus distinguées

Vélocité86 et nos soutiens**

* FUB : La Fédération des Usagers du Vélo a réalisée en 2017 et 2019 une enquête auprès de  682 usagers de Poitiers et Buxerolles. Poitiers est classé « plutôt défavorable » et enregistre même une perte de qualité cyclable entre 2017 et 2019.

** sondage en cours, liste à venir.Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail

Le vélo : une des clés pour un déconfinement plus sécurisé mais des réponses manquant d’ambition à Poitiers

Quels sont les objectifs d’une politique vélo (avec sous sans assistance électrique) ? Le premier d’entre eux est d’inciter les automobilistes à privilégier un mode de déplacement non polluant, mais surtout rapide et sécurisé pour les petits trajets. C’est ce que doivent avoir à l’esprit les décideurs politiques lors de la mise en place d’infrastructures cyclables. 
Nous avons appris pas la presse régionale que la mairie de Poitiers souhaitait mettre en place des itinéraires cyclables reliant le centre-ville au pôle CHU-Campus-Stade Rébeilleau empruntant ici la Voix Malraux, là le boulevard Coligny, là encore le faubourg SaintCyprien. Si ces axes ont leur raison d’être, il y a un grand absent dans les propositions de la mairie. Le baromètre des villes cyclables de la FUB début 2020 a révélé que le faubourg du Pont Neuf est le point noir majeur rencontré par les cyclistes. La réponse proposée par la mairie n’est pas de résoudre le problème, mais de déplacer les cyclistes. 
Si les propositions actuelles de la mairie devaient être retenues, aucun cycliste n’emprunterait les itinéraires préconisés. Les cyclistes affirmés emprunteront toujours le trajet le plus court, et cela n’encouragera pas les potentiels nouveaux cyclistes, qui devront redoubler d’efforts en terme de dénivelé et de distance. Ce n’est pas au mode de déplacement vertueux de subir l’allongement des temps de trajet par des itinéraires plus pentus. Nous, Vélocité 86, avons effectué une brève étude comparée des itinéraires proposés. En voici les résultats ci-dessous. Ils sont clairs : l’itinéraire par le faubourg du Pont Neuf est le plus court, le plus rapide et le moins pentu. Cet itinéraire doit devenir le plus sécurisé. 
Des solutions courageuses existent pour le faubourg du Pont Neuf : réserver le sens montant du faubourg aux seuls bus, taxi et vélos entre la place Radio-Londres et le Rond Point reliant le Faubourg du Pont Neuf et la Route de Gençay, renvoyant les voitures vers la rocade et  la voie Malraux/pénétrante.
Dans son rapport sur l’Impact économique et potentiel de développement des usages du vélo en France en 2020 (p268), l’ADEME indique comme premier levier pour développer l’usage du vélo, « un développement [des infrastructures] quantitatif et qualitatif avec des continuités complètes très vite ». Les conditions sanitaires actuelles, aussi graves soient-elle, sont une opportunité unique pour faire des choix ambitieux, à l’heure où la distanciation physique est nécessaire et les capacités des transports en commun limitées.
Plus largement, sur Grand Poitiers, nous sommes étonnés que l’itinéraire Poitiers-Futuroscope ne fasse pas partie des projets envisagés, même si nous avons bien conscience qu’un tel itinéraire dépasse les compétences de la seule Mairie de Poitiers. Pourquoi ne pas essayer de réserver une voie sur la RD910 pour les cyclistes et les bus ?
Bien que ces nouveaux itinéraires seront utilisés par les salariés dès leur mise en place, l’évaluation réelle de leur efficacité ne pourra se faire qu’après la rentrée universitaire, une fois la contingent des étudiants revenus à Poitiers. Il faut donc pérenniser ces itinéraires. 

Tests des différents parcours :

HÔTEL DE VILLE-stade rébeillau par Fbg Pont Neuf

3 km, 11 mn et 38 m de dénivelé positif

 

HÔTEL DE VILLE-stade rébeillau parBvd Coligny+ rue de la Pierre Levée

3,7 km, 12 mn et 44 m de dénivelé positif

 

HÔTEL DE VILLE-Stade Rébeillau par Fbg St Cyprien

4,1 km 19 mn et 47 m  de dénivelé positif 

 

HÔTEL DE VILLE-Stade Rébeillau par Voie Malraux

4.6 km, 15 mn et 49 m de dénivelé positif

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail

Les CP-Velocite86-Parlons Velo 202010 Objectifs-Vélos pour (Grand-)Poitiers et les engagements des candidats

Vélocité 86 se réjouit aujourd’hui (à la date du 9 mars 2020) que 6 candidat.e.s* sur 8 aient répondu aux 10 Objectifs-Vélos pour (Grand-)Poitiers dans le cadre de la campagne Parlons Vélo Municipales 2020 de la Fédération des Usagers de la Bicyclette.
Si certain.e.s répondent brièvement et renvoient à leur programme, d’autres ont rendu un travail plus approfondi sur le vélo comme mode de transport à part entière. Parmi ces dernières listes, deux chiffrent des budgets pour atteindre les objectifs qu’elles se sont donnés pour (Grand-)Poitiers.
Nous rappelons que ces réponses sur le développement du vélo doivent être en cohérence avec les politiques de mobilités et d’urbanisme proposées. Peut-on soutenir une politique « vélo » ambitieuse sans remettre en cause la place de la voiture ? Et sans offrir d’alternatives de transport public de qualité aux citoyens de (Grand-)Poitiers ?
Ces dernières années, la mise en place massive d’abris à vélo par l’Université de Poitiers sur le campus a démontré que lorsque les infrastructures existent, la pratique du vélo se développe. Il est temps d’offrir aux Poitevin.e.s les infrastructures permettant un développement massif du vélo comme mode de transport.
Nous invitons les citoyen.ne.s à consulter les réponses des six candidat.e.s sur le site « Parlons Vélo Municipales 2020 ».

Pour tous les cyclistes de (Grand-)Poitiers, Vélocité86 sera attentif aux engagements formulés pour (Grand-)Poitiers. Trop de promesses n’ont pas été tenues.

* liste par ordre de date de réponse de candidat.e.s :

  1. Poitiers Collectif, écologie, justice sociale et démocratie
  2. OSONS 2020 : Ecologique Sociale Solidaire et Citoyenne
  3. Brottier 2020 : Ma priorité, c’est vous !
  4. Poitiers, l’avenir s’écrit à taille humaine
  5. Poitiers Anticapitaliste
  6. Poitiers Autrement

Télécharger le communiqué de presse de Vélocité86.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail

Bilan du baromètre des villes cyclables 2019

L’édition 2019 du Baromètre des Villes cyclables a connu un succès incroyable et inattendu en réussissant le tour de force d’obtenir plus de 184 000 réponses, qualifiant ainsi 763 villes en France.

C’est un record absolu qui place l’enquête du Baromètre des villes cyclables Parlons vélo comme l’étude participative la plus massive et la plus importante au monde jamais réalisée sur le vélo, dépassant en volume le record du Fahrradklimatest 2018 du Fahrrad Club en Allemagne dont la FUB s’est inspirée pour créer son baromètre.

Vélocité 86 tient à remercier dans la Vienne, toutes les personnes qui ont participé à l’enquête (plus de 1000 réponses), tous les bénévoles, les associations, les collectivités locales et les institutions, qui se sont mobilisés pour faire connaître l’enquête d’une manière ou d’une autre.

S’il nous fallait une dernière confirmation pour penser que le vélo sera un élément fort de la campagne des municipales 2020, le Baromètre nous a définitivement convaincus.

Le premier résultat dévoilé prend la forme d’une carte des points noirs et axes à aménager en priorité, une carte qui doit devenir un véritable outil d’aide à la décision pour les responsables des communes de la Vienne, et surtout des candidates aux municipales 2020 ! Cette carte est accessible sur carto.parlons-velo.fr

Avant la diffusion officielle des résultats du Baromètre lors du Congrès de la FUB début février 2020, Vélocité 86 tient à livrer une première analyse des données déjà publiées.

Une participation en forte hausse

A l’instar de la participation au niveau national, la communauté cycliste de la Vienne s’est fortement exprimée : trois villes figureront dans le classement du baromètre des villes cyclables (Poitiers, Châtellerault et Buxerolles). Vélocité 86 espère pouvoir donner une analyse synthétique pour plusieurs autres villes, si les données des réponses libres le permettent.

Consulter la participation ville par ville dans la Vienne

Une répartition géographique des répondants qui ne se limite pas aux zones urbaines

Si la majorité des réponses se concentre sur les agglomérations de Poitiers et Châtellerault, on observe un nombre de réponses conséquent en zones rurales, non exploitables en tant que telles car très diffuses, mais qu’il ne faut pas négliger (exemples : La Roche-Rigault, La Grimaudière, Lhommaizé, Lizant, Dangé Saint Romain).

Cette tendance est confirmée par la carte des zones à aménager en priorité qui fait apparaître des liaisons rurales dans les environs de Vouillé ou Chauvigny.

C’est un point à travailler par les communes concernées et le Département de la Vienne. Il est plus que jamais d’actualité d’aménager les liaisons entre les centres bourg, et les itinéraires de rabattement vers les transports en commun dans les zones rurales (arrêts de bus, gares).

L’analyse des données cartographiques

Si plusieurs biais d’interprétation existent pour ces résultats (les points noirs totalement évités par les cyclistes peuvent ne pas apparaitre, les indications sont le reflet des trajets des seuls répondants, le nombre de réponses est très disparate d’une commune à une autre, voire d’un secteur à l’autre d’une même ville), ces données n’en demeurent pas moins un outil précieux qui permet de dégager des tendances.

Poitiers

Sans surprise, le principal point noir de la Ville de Poitiers reste l’itinéraire Centre ville => Campus universitaire/CHU avec la rue du faubourg du pont neuf, dont l’aménagement est demandé par plus de 150 participants. Dans son prolongement les deux carrefours avec la rocade des avenues Jacques Cœur et du recteur Pineau regroupent 30 signalements de points noirs. La rue Jean Jaurès apparait également comme un axe à aménager.

Les autres axes notables en matière de points noirs sont la porte de Paris, le viaduc Léon Blum (très fréquenté par les cyclistes, victime probable de son succès, mais aussi du manque de clarté dans la définition des espaces de circulation et des trajectoires d’entrée et de sortie) et l’ensemble du boulevard circulaire (coïncidence ? on retrouve un nombre important de signalements sur le boulevard François Albert, à l’endroit même où la bande cyclable sur chaussée vient d’être supprimée avant d’être rétablie à la va-vite sur le trottoir).

Concernant les demandes d’aménagements (en dehors de l’axe centre ville => Campus/CHU) , on trouve principalement la rue de la Tranchée ou l’Avenue du 11 novembre.

Dans l’agglomération, ce sont tous les axes pour sortir de Poitiers vers la petite ou la moyenne couronne qui font l’objet des signalements ou des demandes d’aménagements. A noter, une belle mobilisation à Ligugé fait ressortir une demande d’aménagement forte de l’axe Ligugé et Poitiers (20 remontées utilisateurs).

Châtellerault

La participation étant moins massive, les tendances sont moins marquées. L’essentiel des points noirs se situe dans le centre ville de Châtellerault (pont Camille de Hogues, quartier de la gare). On observe que nombre de ronds points de l’agglomération sont signalés comme des points noirs.

Quelques autres axes à aménager : avenue Pierre Abelin, boulevard Victor Hugo, avenue Marcel Foch, avenue du Président Wilson, Avenue de Kaya, route de Nonnes.

Comme à Poitiers, on retrouve la demande pour aménager les axes vers la couronne extérieure de l’agglomération.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail