Le vélo : une des clés pour un déconfinement plus sécurisé mais des réponses manquant d’ambition à Poitiers

Quels sont les objectifs d’une politique vélo (avec sous sans assistance électrique) ? Le premier d’entre eux est d’inciter les automobilistes à privilégier un mode de déplacement non polluant, mais surtout rapide et sécurisé pour les petits trajets. C’est ce que doivent avoir à l’esprit les décideurs politiques lors de la mise en place d’infrastructures cyclables. 
Nous avons appris pas la presse régionale que la mairie de Poitiers souhaitait mettre en place des itinéraires cyclables reliant le centre-ville au pôle CHU-Campus-Stade Rébeilleau empruntant ici la Voix Malraux, là le boulevard Coligny, là encore le faubourg SaintCyprien. Si ces axes ont leur raison d’être, il y a un grand absent dans les propositions de la mairie. Le baromètre des villes cyclables de la FUB début 2020 a révélé que le faubourg du Pont Neuf est le point noir majeur rencontré par les cyclistes. La réponse proposée par la mairie n’est pas de résoudre le problème, mais de déplacer les cyclistes. 
Si les propositions actuelles de la mairie devaient être retenues, aucun cycliste n’emprunterait les itinéraires préconisés. Les cyclistes affirmés emprunteront toujours le trajet le plus court, et cela n’encouragera pas les potentiels nouveaux cyclistes, qui devront redoubler d’efforts en terme de dénivelé et de distance. Ce n’est pas au mode de déplacement vertueux de subir l’allongement des temps de trajet par des itinéraires plus pentus. Nous, Vélocité 86, avons effectué une brève étude comparée des itinéraires proposés. En voici les résultats ci-dessous. Ils sont clairs : l’itinéraire par le faubourg du Pont Neuf est le plus court, le plus rapide et le moins pentu. Cet itinéraire doit devenir le plus sécurisé. 
Des solutions courageuses existent pour le faubourg du Pont Neuf : réserver le sens montant du faubourg aux seuls bus, taxi et vélos entre la place Radio-Londres et le Rond Point reliant le Faubourg du Pont Neuf et la Route de Gençay, renvoyant les voitures vers la rocade et  la voie Malraux/pénétrante.
Dans son rapport sur l’Impact économique et potentiel de développement des usages du vélo en France en 2020 (p268), l’ADEME indique comme premier levier pour développer l’usage du vélo, « un développement [des infrastructures] quantitatif et qualitatif avec des continuités complètes très vite ». Les conditions sanitaires actuelles, aussi graves soient-elle, sont une opportunité unique pour faire des choix ambitieux, à l’heure où la distanciation physique est nécessaire et les capacités des transports en commun limitées.
Plus largement, sur Grand Poitiers, nous sommes étonnés que l’itinéraire Poitiers-Futuroscope ne fasse pas partie des projets envisagés, même si nous avons bien conscience qu’un tel itinéraire dépasse les compétences de la seule Mairie de Poitiers. Pourquoi ne pas essayer de réserver une voie sur la RD910 pour les cyclistes et les bus ?
Bien que ces nouveaux itinéraires seront utilisés par les salariés dès leur mise en place, l’évaluation réelle de leur efficacité ne pourra se faire qu’après la rentrée universitaire, une fois la contingent des étudiants revenus à Poitiers. Il faut donc pérenniser ces itinéraires. 

Tests des différents parcours :

HÔTEL DE VILLE-stade rébeillau par Fbg Pont Neuf

3 km, 11 mn et 38 m de dénivelé positif

 

HÔTEL DE VILLE-stade rébeillau parBvd Coligny+ rue de la Pierre Levée

3,7 km, 12 mn et 44 m de dénivelé positif

 

HÔTEL DE VILLE-Stade Rébeillau par Fbg St Cyprien

4,1 km 19 mn et 47 m  de dénivelé positif 

 

HÔTEL DE VILLE-Stade Rébeillau par Voie Malraux

4.6 km, 15 mn et 49 m de dénivelé positif

Facebooktwitterredditpinterestlinkedintumblrmail
Posted in Non classé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.